Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Vidéos

Fragments ou la Vieille qui tricotait son Ombre...

http://vimeo.com/86895108 (10 minutes)

https://vimeo.com/86111300 (1 heure)

 

Luna et le P’tit Bonhomme…

http://vimeo.com/85826346 (35 minutes)

 

L’Imparfait

https://vimeo.com/85813881 (1 heure)

 

Contact

Compagnie Septembre

 

Philippe Ricard

34, rue Ferrer

69600 Oullins

06 87 44 31 16

phifard2@gmail.com


Liens

Kham-Lhane PHU (Cie. les Danglefou)

http://www.danglefou.fr/

 

Arnaud METHIVIER (Compositeur-Interprète)

http://www.nanomusic.fr/

 

Aurélie GAILLARD (Plasticienne)

http://aurelie.gaillard.chez.com/

 

Yohann ANTOINE (Animateur 2D)

http://yohannantoine.blogspot.fr/

 

Ceux qui ont participé aux différents projets

Les créations précédentes

/ / /

La Cie. Septembre

présente

 

 

Vieille et son Ombre (Yohann Antoine)

 

“Fragments

ou

la Vieille qui tricotait son Ombre…”

 

Spectacle visuel et sonore

pour 4 comédiens, 1 musicien et 2 régisseurs

à partir de 10 ans

 

Cliquez pour accéder à 10 minutes du spectacle : https://vimeo.com/86895108

 

 

SOMMAIRE

 

Résumé de la pièce et quelques mots sur chacun des personnages

Espace et forme scénique

Distribution

(voir le dossier EQUIPE)

Conditions financières et contact Compagnie Septembre

 

Spectacle coproduit par le Théâtre de la Renaissance, Oullins Grand Lyon / La Cie. Septembre ; avec l’aide de l’ADAMI et la SPEDIDAM

 

 

 

La Vieille qui tricotait son Ombre…

 

C’est l’histoire d’une petite Vieille facétieuse qui “trottine” sa fin de Vie…

Veuve, elle a sa vie derrière elle…

Aussi, elle passe le temps comme elle veut, comme elle peut, ou du moins, elle laisse passer le Temps sur elle comme une journée ensoleillée d’hiver…

Un jour ressemble à l’autre… Heureusement il y a les Souvenirs.

Et Dieu sait qu’elle en a des Souvenirs…

Á foison, même… ! et qu’elle traîne ou qu’elle pousse comme un bousier… Ou comme Sisyphe… !

Qu’elle traîne ou qu’elle pousse comme son Ombre…

Son Ombre, cadeau que lui a donné la Vie à sa naissance… cadeau qui lui rappelle qu’elle devra mourir un jour et qu’elle arbore les jours de beau temps comme un parasol… ou un crêpe noir de deuil… de son propre deuil…

Au seuil de la Mort, elle se retrouve sans descendance à qui transmettre son gros sac à souvenirs…

Mais tout cela n’est qu’anecdotique… !

Se joue parallèlement à la Vieille, un drame… Le drame de l’Amour naissant, entre sa propre Ombre et celle de son Vieux, lorsqu’elle se rend au cimetière …

 

Quand la Lune, une petite ampoule et une toile d’araignée permettent aux deux Ombres de se retrouver…

 

 

L’Ombre de la Vieille…

 

L’Ombre de la Vieille peut être prise comme “la matérialisation” de la Pensée de la Vieille…

C’est l’Amour avec un grand A …

Et l’Amour avec un grand A… a toujours 20 ans…

Aussi l’Ombre de la Vieille, tout comme l’Ombre du Vieux “pensent” comme s’ils avaient 20 ans, ce qui fait que l’on voit des corps de Vieux faire physiquement des choses de corps de 20 ans…

Aussi, l’Ombre “vit” comme elle veut sa vie d’Ombre de la Vieille sauf lorsqu’un passant les croise ou lorsque la Vieille est face à elle.

L’Ombre n’a qu’un désir… celui de rejoindre l’Ombre du Vieux Jeune au cimetière… C’est là qu’ils vivent pleinement leur Amour, l’Amour unique d’une vie…

Une fois la Vieille décédée, l’Ombre, prisonnière de la maison que les pelleteuses commencent à détruire panique à l’idée d’être oubliée.

 

 

L’Ombre du Vieux…

 

Tout comme l’Ombre de la Vieille, celle du Vieux a l’âge de l’amour naissant.

On verra le personnage du Vieux incarné dans une scène de flash-back comme une matérialisation de la Pensée de la Vieille.

 

 

Le Nocher…

 

Personnage de la Mythologie qui aidait les Âmes des défunts à rejoindre le monde des Morts…, il est dans notre spectacle “Celui par qui l’Ombre naît de toutes choses”

Il est il est celui qui influe ou qui crée les choses… qui les fait exister…

 

« De l’Ombre naîtra la Lumière… »

 

Il est donc la figure de l’Ombre…

De lui, naissent des Ombres, Émanations qui pourront également aider au déroulement du spectacle par des manipulations à vue ou par l’installation d’éléments de décor…

Il nous rappelle aussi que dès la naissance toute chose est mortelle…

Donc, c’est aussi la Mort…

Mais son image ne doit pas effrayer… C’est tout sauf l’image du squelette avec la faux.

Il choisit ses invités et les reçoit dignement

La Mort qui s’amuse à croiser la Vieille dans son quotidien.

Il est le Musicien de rues qui ravit la Vieille.

Dans un baiser rempli de tendresse, notre Nocher est venu briser le fil de l’Amour de deux êtres, en demandant au Vieux de l’accompagner…

On le verra de la même façon emporter la Vieille…

Ce personnage se promène avec le Personnage de la Lune…

  

 

Le Sbire-Lune…

 

Astre mort qui ne luit que par le rayonnement du soleil… Astre indéfectible tant de la Vie que de la mort… Astre angoissant lorsqu’elle est pleine… Astre bienveillant des comptines…

Émanation du Nocher, il l’accompagne depuis l’âge du Big-Bang… et il vient chercher toute chose vivante lorsque le Nocher décide de les emmener sur l’autre rive.

 

 

Tricoter son Ombre…

 

L’acte en soit est symbolique…

Tricoter son Ombre, signifie que la Vieille tricote ses Souvenirs pour que la Mémoire ne disparaisse pas avec son décès…

Dans le spectacle, la Vieille tricote une écharpe qui aura une très grande importance.

 

 

Différents lieux dans l’Espace…

 

La cuisine table, chaises, radio, cadre (photo de mariage)

Le salon canapé, cadre (morphing de la photo de mariage)

La chambre lit / miroir sur pied

La porte d’entrée pouvant pivoter pour voir l’extérieur et l’intérieur

La rue des Passants

Le Cimetière caveau familial

Une toile d’araignée qui se tisse au fil du spectacle, un arbre mort, une énorme boule de déstructuration, des planètes, une faille, des cauchemars, un flash-back

 

Il faut que l’on ait l’impression que les scènes jouées (les fragments de vie de la Vieille) émergent du noir du plateau…

Mais comme la nuit des Temps, tout est sans heurts…

Toute cette histoire sort de la nuit insondable de l’Univers, de la nuit insondable d’une Vie… elle apparait en fragment comme des étoiles filantes…

 

 

La forme scénique…

 

“Fragments”…

Chaque fragment est un détail de tableau… à la fin si on dévoilait le tableau entier qu’est-ce que ça donnerait …!?

Des morceaux de mosaïques ou des détails d’un vitrail pris dans la lumière et qui dans son ensemble, dégage autre chose…

Des pièces de puzzles que l’on assemble au fur et à mesure…

Des bulles de savons qui prendraient la lumière le temps de leur existence…

Des moments de la vie de la Vieille au bout du télescope du personnage du Nocher…

Du fait de vouloir montrer l’envers et l’endroit de certaines scènes ou dans la volonté de faire des gros plans d’autres scènes il y a un côté voyeur… Voyeur, c’est ce que peut être le Nocher, qui de ce fait rend aussi les spectateurs Voyeurs…

 

Pour tout cela il faut :

Apporter de “la magie”, ne pas voir ni les effets ni la préparation de ces effets

Tendre à “l’onirisme” du fait du personnage du Nocher, du fait du titre du spectacle, du fait des possibilités pour la Vieille de passer à travers le miroir pour assister à un fragment de sa vie…

Rester des artisans du Théâtre sans abuser des techniques modernes comme la vidéo…

Il faut envisager des changements de décors rapides… vites installés et vites dégagés pour profiter du plateau nu…

 

Le plateau nu est la base de toutes scènes, c’est le point mort de l’embrayage ou du jeu des comédiens…

 

Il faut donner l’impression du vide, du noir de l’Univers ou du Temps de la gestation qui entoure, protège ( !?) ces fragments éclos, le temps d’une scène.

Et que ces fragments puissent arriver de n’importe quel endroit du plateau comme des éclosions… des explosions de feux d’artifices…

  

 

Traitement des protagonistes du spectacle…

 

La Vieille est interprétée par une comédienne, Kham-Lhane PHU

L’Ombre de la Vieille est interprétée par une comédienne qui joue également le rôle de la Vieille du cauchemar et de la Vieille-Jeune, Fanny CHIRESSI

L’Ombre du Vieux est incarné par un comédien qui est également le Vieux-Jeune, Vincent NADAL

Le Sbire-Lune, incarné par le Régisseur plateau, est aussi aux commandes de la machinerie qui fait aller le temps,     Alain RABUAT

La Création lumière et la régie est de Laurent SARRAZIN

Á la régie son, se trouve Patrick CHAZAL

L’illustration ainsi que l’animation de la toile d’araignée a été faite par Yohann ANTOINE

Couture, Martine GAUTIER

Construction, Serge DANGLETERRE

 

 

Conditions financières…

 

Équipe en tournée :

 

- 3 interprètes

- 1 Musicien

- 1 metteur en scène

- 3 régisseurs (dont le régisseur plateau qui joue)

 

Total : 8 personnes

 

Montage technique = J-1  - 4 services

 

Cachet 2 représentations dans une même journée 5 000€ H.T.

Cachet 3 représentations sur deux jours 6 900€ H.T.

Cachet 4 représentations sur deux jours 8 000€ H.T.

 

(Nous consulter pour des séries de représentations)

 

+ Transport du décor 20m3 aller-retour depuis Lyon = location, essence et péage

+ Déplacement SNCF : 3 personnes depuis Saintes / 1 personne depuis Paris / 1 personne depuis Lyon / 1 personnes depuis Bordeaux / 1 personne depuis Orléans

+ Défraiements repas et hébergement pour l’ensemble de l’équipe

 

 

La Cie. Septembre / Philippe Ricard

34, rue Ferrer / 69600 Oullins

06 87 44 31 16

 

Fragments-51

                                                                        compagnieseptembre@gmail.com

http://cie.septembre.over-blog.com/

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by - dans textes des spectacles