Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Vidéos

Fragments ou la Vieille qui tricotait son Ombre...

http://vimeo.com/86895108 (10 minutes)

https://vimeo.com/86111300 (1 heure)

 

Luna et le P’tit Bonhomme…

http://vimeo.com/85826346 (35 minutes)

 

L’Imparfait

https://vimeo.com/85813881 (1 heure)

 

Contact

Compagnie Septembre

 

Philippe Ricard

34, rue Ferrer

69600 Oullins

06 87 44 31 16

phifard2@gmail.com


Liens

Kham-Lhane PHU (Cie. les Danglefou)

http://www.danglefou.fr/

 

Arnaud METHIVIER (Compositeur-Interprète)

http://www.nanomusic.fr/

 

Aurélie GAILLARD (Plasticienne)

http://aurelie.gaillard.chez.com/

 

Yohann ANTOINE (Animateur 2D)

http://yohannantoine.blogspot.fr/

 

Ceux qui ont participé aux différents projets

Les créations précédentes

/ / /

d'Edwige Cabélo

(Extrait)

 

SCENE 1

 

 

Dans les geôles du château de la Souveraine et du Souverain que l’on devine en arrêt sur image…

Un petit vent balaie la scène et nos oreilles…

Tous les protagonistes sont en arrêt sur image…

 

Musique

 

Pipelet vient à l’avant scène, d’une main porte un gros sac en toile de jute rempli d’objets hétéroclites, de l’autre, finit de mange…Tout ça en continuant, son traintrain, en fredonnant pour lui-même, en baillant…Puis après s’être essuyé les mains ou avoir rote ( !)… il tire sur une chaîne suspendue en criant…

 

PIPELET

Au suivant…!

 

L’arrêt sur image prend fin… la chaîne tirée par Pipelet tombe avec fracas… la Souveraine hystérique, le Souverain tâchant à la calmer… Pipelet va à une Gueuse… Tout cela soutenu par des lamentations et autres gémissements d’un Chœur de Gueux…

 

PIPELET

Lève la tête la Gueuse ! À gauche… À droite…

 

Le Souverain et la Souveraine regardent la Gueuse…

 

LE SOUVERAIN 

Alors ma bien aimée, que dites vous de celle-ci ?

 

LA SOUVERAINE (Elle fait la grimace)

Non… décidément non…

 

LE SOUVERAIN 

Au cachot… !

 

PIPELET

Au suivant ! (Il appose sur le visage de la Gueuse un masque blanc et se dirige vers un Gueux…)

Lève la tête Manant… ! À gauche… ! À droite… !

 

LE SOUVERAIN 

Alors ma bien aimée… Que pensez-vous de celui-là ?

 

LA SOUVERAINE (Elle fait la moue)

Pas très …Pas assez…

 

PIPELET

Bon pour le cachot ?

 

LE SOUVERAIN

Cachot, nabot… ! Cachot… !

 

LE NAIN

Au suivant ! (Il lui met un masque blanc et se dirige vers une autre Gueuse…)

 

LE SOUVERAIN

Alors ma bien aimée… ?

 

LA SOUVERAINE (Elle fait la grimace)

Elle est affreuse, ne trouvez-vous pas ?

 

LE SOUVERAIN

Franchement, j’ai vu pire ma beauté !

 

LA SOUVERAINE

Je pense que vous êtes fatigué, Roi Gérard… Vous n’avez plus aucun discernement…

 

 

LE SOUVERAIN 

Peut être ma beauté…  Peut être…  (Il montre son pouce dirigé vers le bas à Pipelet…)

 

LA SOUVERAINE

Puisque je vous le dis Roi Gérard !

 

PIPELET

Au cachot la Gueuse ! (Il lui appose un masque blanc…)

 

LA FEE FELEE

Ahhhh… !!! (La Gueuse pousse un cri…Elle semble se dévisser la tête… On reconnaît la Fée Fêlée…) C’est bien plus joli ainsi, n’est-ce pas ? Au cachot… ?! Non mais… !

 

LA SOUVERAINE

Fée Fêlée ! Ma marraine ! Que fais-tu ici !?

 

LA FEE FELEE

Je suis venue exaucer ton vœu, ma chère filleule…

 

LE SOUVERAIN

Quelle joie ! Ma bien aimée aura donc un enfant de moi ? 

 

LA FEE FELEE

Ce n’est pas votre vœu que je suis venue exaucer Roi Gérard !

 

LA SOUVERAINE (À Gérard)

Vous avez le don d’énerver les gens ! De vous ! De vous ! Quelle importance ? Pourvu que nous ayons un fils !

 

LE SOUVERAIN 

Vous avez raison ma bien aimée…

 

LA SOUVERAINE (S’adressant à la Fée fêlée…)

J’ai failli ne pas te reconnaître dans cette tenue

 

LA FEE FELEE

On voyage plus aisément ainsi attifée.

 

LE SOUVERAIN

Vous voyagez incognito !?

 

LA FEE FELEE

Cela me permet d’entendre des choses qu’on épargne en général à mes oreilles de fée…

 

LA SOUVERAINE

Quoi par exemple ?

 

LA FEE FELEE

Des petits travers humains…

À propos, il parait que non loin d’ici il y a un Roi et une Reine qui n’aiment que le beau…

 

LES SOUVERAINS

Oh ! Le beau ?

 

LA FEE FELEE

Le beau ! Ils font jeter en prison tous les gens laids… C’est incroyable, non ?

 

LES SOUVERAINS

In-cro-yable… !

 

LA FEE FELEE

Mais vrai !

Les gens de la contrée sont triés sur le volet… La beauté en haut, la laideur au cachot…

 

LE SOUVERAIN (Doucereux)

Finalement, ne résident dans ce royaume que les gens gracieux… !!

 

LA FEE FELEE

Oui…enfin… ! Ceux qui trouvent grâce à leurs yeux…

 

LA SOUVERAINE

Que veux-tu Fée Fêlée, on ne peut se pencher sur toutes les misères du monde !

 

LE SOUVERAIN

Même si ceux qui sont laids n’ont rien fait pour naître laids.

 

LA FEE FELEE

Bon allez… !! Ne parlons plus de ce qui fâche. (Elle sort sa baguette magique qui peut être un pic à bulots…) Berceau !

 

LA SOUVERAINE

Oh ! Merci Fée Fêlée !

 

LA FEE FELEE

Un garçon ou une fille ?

 

LA SOUVERAINE

Un garçon ! On a choisi son nom : Riquet !

 

LA FEE FELEE (Elle actionne sa baguette comme une épée)

Riquet… !? Riquet… !? Avec toupet ou houppette…?

 

LE SOUVERAIN (Fier)

Oui…Avec Houppette ! Riquet à la houppe !

 

LA FEE FELEE (Elle fait une sorte de chant et de danse indien…)                    

Riquet est arrivé…!

 

la formule fait apparaître le berceau… On entend un braillement de nourrisson…

 

LE SOUVERAIN

Ah ! Le bel organe !

 

LA SOUVERAINE                                                           

Mais, comment as-tu fait ? Normalement j’aurais dû avoir un ventre tout rond !

 

LE SOUVERAIN

Comme un joli petit ballon et durant neuf mois !

 

LA FEE FELEE

On est fée, ou on ne l’est pas ! Riquet est là !                          Top musique : “Laid, laid, laid”                                    

 

 

LES SOUVERAINS(Ils s’approchent du berceau)

Oh ! Riquet est là… Riquet est … (Ils voient l’enfant et…)

 

LA SOUVERAINE

               C’est ça… !?

                                                                                                                            Partie chantée 0’18

 

LE SOUVERAIN                                                                                                                      0’25

               Il n’est pas des plus beau… !?

 

LA SOUVERAINE

               Disons plutôt qu’il est très laid… !!

 

                                                                                                                            Partie chantée 0’29

LE SOUVERAIN                                                                                                                      0’37

               Fée fêlée…

LA SOUVERAINE

               Rassure moi… il y a une solution à ça… ?

                                                                                                                            Partie chantée 0’40

LA SOUVERAINE                                                                                                                   0’47

               Fée fêlée… Fée fêlée… !?? Fée fêlée…                                                  

À partir (0’53) de là, le Chœur chante et la Souveraine, le Souverain ainsi que la Fée parlent dans une joyeuse hystérie…

 

LA SOUVERAINE

               Fée fêlée, mais c’est affreux !

               Mon bébé est hideux ! Loupé !  Difforme !  Raté !

               Ta baguette a flanché Fée fêlée…!

               Il n’est vraiment pas beau…

               Et je ne peux le jeter au cachot ! C’est mon enfant, tu comprends ?...

 

LE SOUVERAIN

               Oh ! L’horrible rejeton !

               Ne pourriez-vous actionner votre baguette magique…

               Et rendre notre Riquet magnifique ?

 

LA FEE FELEE

               Seulement en apparence

               Car Riquet est une chance

               Un don à l’humanité

               Il s’ra aimable à souhait

               C’est un esprit un surdoué

               Un amour en vérité

               Je sais… Je sais…                                                                                                          1’35

À partir de là, la Souveraine parle ce que les enfants chantent…

 

LA SOUVERAINE

               Laid, laid, laid

               Il est laid ce Bébé

               Laid, laid, laid

               Il est vraiment mal fait

 

LA FEE FELEE

Je sais… je sais…

C’est moi qui l’ai voulu ainsi !                                                        FIN DE LA MUSIQUE A 1’49

 

LES SOUVERAINS

Toi… ??  / Vous… ??

 

LA SOUVERAINE

Mais c’est dégoûtant ! Et pourquoi ?

 

LA FEE FELEE

Ce que vous faites avec les laids ne me plait pas !

 

LES SOUVERAINS

Nous… !?

 

LA FEE FELEE

Vous ! Ma baguette me dit tout !

 

LA SOUVERAINE

Nous mettons les Beaux en valeur, voilà tout !

 

LE SOUVERAIN

Un monde harmonieux est un monde heureux !

 

LA FEE FELEE

Et comment distinguez-vous la beauté de la laideur ?

 

LA SOUVERAINE

La beauté… ? C’est simplissime !                                                     

« comme ça… ! » est repris par le Chœur en même temps que les comédiens

 

La Beauté, c’est quand on a des yeux… comme ça… !

Et une bouche… comme ça… !

Et des cheveux… comme ça… !

Et qu’on parle… comme ça… !

Et qu’on rit… comme ça… !

 

LA FEE FELEE

Ah ! L’apparence ! L’apparence vous met en transes ! Vous ne prenez pas le temps de voir… Pas le temps de comprendre… Vous préférez juger, juchés sur vos préjugés…

Il faut éprouver les choses ! De l’intérieur on comprend mieux.

 

LA SOUVERAINE

Mais je ne veux rien comprendre ! La laideur me rend dingue ! Dingue ! Tu comprends… !

(Hystérique) Je ne supporte pas ! Ce n’est pas de ma faute, je ne supporte pas !

 

LE SOUVERAIN

Calme toi, ma beauté… Calme-toi…

 

LA SOUVERAINE

Calme-toi toi-même, Roi Gérard… ! Plus vilain que Riquet, ça n’existe pas !

 

PIPELET

Il a une si jolie voix pourtant…

 

LE SOUVERAIN (Au nain)

Silence… !! Apporte plutôt les lunettes de soleil royales de la Reine !

 

LA SOUVERAINE (À genoux)

Fée Fêlée, ne me laisse pas tomber ! Un coup de baguette magique et tout est arrangé… S’il te plait !

 

LA FEE FELEE

Non et non !

 

LE SOUVERAIN

Faites-le pour Riquet ! Il n’a rien demandé et il est moche comme un pou !

 

LA FEE FELEE

… Après tout… ! Ce pauvre gosse n’y est pour rien… !

Je vous propose un marché…  Libérez les laids et moi j’actionne ma baguette…

 

LA SOUVERAINE

Libérer les laids… ? Tu n’y penses pas, Fée fêlée !

 

LA FEE FELEE

Justement si ! Imagine… Un coup de baguette et Hop ! Ramage et plumage ! Quel panache !

 

LE SOUVERAIN

Oh ! Oui Fée Fêlée !

 

LA SOUVERAINE(Elle met les lunettes de soleil que le nain lui tend)

Ça mérite réflexion… ! Mais tu sais, les laids étant vraiment laids… Ne pourrait-on… les libérer certes, mais… les conduire vers un royaume plus éloigné ?

 

LA FEE FELEE

Dans ce cas, tant pis pour Riquet… (Elle va pour partir…)

 

LA SOUVERAINE (La retenant…)

Non… ! Non… ! J’en conviens !                                                   Top musique :Libérez les…”

 

(Se parlant à elle-même…faisant monter sa phobie des Laids…)

Que les laids viennent !  Ils pourront… envahir mon royaume ! 

 

LE SOUVERAIN (Tout autant hystérique que la Souveraine…)

Se démultiplier…

LA SOUVERAINE

…Faire de ce havre de beauté le haut lieu de la Laideur… !

 

LE SOUVERAIN

Une fricassée de mocheté… !!

 

LA SOUVERAINE

Un amas d’horreur… !

 

LES SOUVERAINS

Quelle horreur… !!!

 

LA SOUVERAINE (Elle parle au Souverain…)

…Mais pour Riquet, nous devons nous sacrifier !

 

LE SOUVERAIN (Comme en confidence à la Souveraine…)

Libérez les Laids…!?

 

LA SOUVERAINE

Libérez les Laids… !!

 

LE SOUVERAIN(Il hurle un ordre…)

Libérez les Laids… !!!!                                                                                                        0’24

 

Libérez-les ! libérez-les ! libérez, libérez-les laids

Libérez-les ! libérez-les ! libérez, libérez-les laids

 

Puis la musique baisse très rapidement après que les enfants aient poussé un cri libérateur…

Deux gueux libérés rejoignent les enfants sur les samias pour “le cri libérateur”…

 

LA SOUVERAINE (Elle grimace)

À toi de jouer Fée Fêlée ! 

 

La fée Fêlée, baguette tendue, tourne en dansant autour du berceau… Malheureusement, la baguette lui échappe…

 

LA FEE FELEE

Ah ! Zut ma baguette !

 

LA SOUVERAINE

Et bien quoi, ta baguette ?

 

LA FEE FELEE

Tu vois bie… je l’ai perdue!

 

LA SOUVERAINE

Tu en as bien une de rechange !

 

LA FEE FELEE

Hélas… ! C’est celle de rechange !

 

LA SOUVERAINE

Ah non ! Tu ne vas pas me refaire le coup… !

 

LE SOUVERAIN

Une promesse est une promesse… !

 

LA FEE FELEE

Je me débrouillerai pour réparer les dégâts…

 

LE SOUVERAIN

Vous nous avez dit la même chose autrefois (il montre Pipelet) et voilà le résultat !

 

LA FEE FELEE

Une fois n’est pas coutume !

 

LA SOUVERAINE

En attendant que fait-on de Riquet ?                                             

          Top musique : “Tour de Passe-Passe”

 

LA FEE FELLEE

Elevez-le… ! Pour l’heure, il est temps de m’envoler vers d’autres chantiers… (Elle claque des doigts et disparaît… La souveraine grimace en fermant les poings…)

 

LE SOUVERAIN (Iltend un bras impératif en direction du berceau)

Aile Ouest… !! Tout au bout du château…

 

 

 

         

La chanson dure 1’36, elle est interprétée dans son intégralité et elle nous sert de changement de scène.

Le personnage masqué qui aide aux changements de décor se faufile entre les pieds des enfants pour descendre des samias…

 

SCENE 2

 

Dans les appartements de Riquet… Alangui, il cherche l’inspiration…

 

RIQUET(Cherchant ses mots en fredonnant à voix haute)

            Les nuages courent

            Dans le ciel bleu,

            Moutons moelleux de beaux cotons

            S’ébrouent… bondissent et … (Il cherche…)

                             … bondissent et …

 

PIPELET (Arrivant avec un énorme gâteau dans les mains)

Et caracolent… au gré du vent !

 

RIQUET

C’est exactement cela ! Merci Pipelet.

 

PIPELET

Pas de quoi… Alors Prince Riquet, encore à rêver ?

 

RIQUET (Il rit)

J’aime les nuages… Ils bravent les cieux sous mille formes… Ils s’habillent de blanc, de rose et de violine… Quand le ciel est triste ils s’assombrissent et pleurent à gros bouillons jusqu’à ce que le ciel devienne limpide… jusqu’à ce qu’il oublie son chagrin… Et quand le soleil couchant les caresse, les nuages se parent de pourpre, d’or et tout alentour la nature rougit de plaisir !

 

PIPELET 

Les nuages sont libres… !!

 

RIQUET

Pourquoi dis-tu cela ?

 

PIPELET

Parce qu’ils voyagent… Ils sont libres d’aller où bon leur semble…

 

RIQUET

Ils vont où le vent les pousse… Ils sont prisonniers du ciel. (Il réfléchit)

Ne crois-tu pas que nous sommes toujours prisonniers de quelque chose ?

 

PIPELET

Tu te poses trop de questions, Riquet ! Tu es curieux comme un singe !

 

RIQUET (Il vole du doigt un peu de chocolat)

Et gourmand comme une chèvre…!

 

PIPELET

C’est moi qui l’ai fait…  Pur beurre de cacao !

 

RIQUET

Pourquoi un gâteau au chocolat ?

 

PIPELET

Savoure le doux moment de l’attente bon Prince ! (Il allume les bougies) 

                                       Une, deux, trois…

 

PIPELET et RIQUET

                                       Nous irons au bois !

                                       Quatre, cinq, six…

                                       Cueillir des cerises

                                       Sept huit neuf…

                                       Avec un chapeau neuf

                                       Dix onze douze…

                                       Chercher une épouse

                                       Treize quatorze quinze…

PIPELET

Bon anniversaire mon prince… !

 

RIQUET 

J’ai quinze ans !?

 

PIPELET

Il me semble que c’était hier que je te prenais dans mes bras pour te faire tourner ! (Il mange goulûment plusieurs chocolats…) Ce que c’est bon ! C’est divin… Ça fond… Ça glisse…

 

RIQUET

Méfie-toi Pipelet… Le chocolat ça rend gaga…

 

PIPELET

Je rêve de vivre dans un palais en chocolat… Avec des murs en chocolat… des tableaux en chocolat… des fauteuils en chocolat… des couvertures en chocolat… Même moi, je serais en chocolat… !!

 

RIQUET (Il sourit)

Monsieur Pipelet est fou de chocolat ! (Ils mangent…)

Dis…Tu crois que ma Mère viendra ?

 

PIPELET

Certainement… !

 

RIQUET

Tu réponds toujours ça…

 

PIPELET

Je t’assure… Elle avait très envie de te voir, mais…

 

RIQUET

…Elle avait très envie de me voir mais tu vas me dire qu’elle a été retenue, n’est ce pas ?

 

PIPELET

C’est exactement ça… ! (Là encore, le côté : à son insu, Pipelet déclenche des choses, on peut penser que c’est lui qui annonce l’arrivée de la Souveraine, en se mouchant par exemple…)

 

RIQUET

C’est elle ! (Fou de joie) C’est elle !

 

La souveraine paraît… elle porte ses fameuses lunettes de soleil

 

RIQUET (Il s’agenouille)

Mère…

 

PIPELET (À voix basse)

Allez ! Allez ! Relève toi mon garçon…!

 

RIQUET

Je suis heureux de vous voir.

 

LA SOUVERAINE (Distante dans ses propos)

Moi aussi, moi aussi… !

 

PIPELET (En aparté)

Qu’est ce qu’elle s’en fiche !

 

LA SOUVERAINE

 

…Hélas ! Gouverner me prend beaucoup de temps…

Partager cette page

Repost 0
Published by - dans textes des spectacles